En février 1986 paraît un quatrième extrait de l'album "Rockn'roll attitude", la chanson "Aimer Vivre", qui donnera à Johnny Hallyday l'occasion d'exprimer pleinement son sens de la scène.

La presse annonce en mars la séparation du chanteur d'avec Nathalie Baye. Leur amitié restera cependant. La comédienne dira de Johnny, pour faire taire les mauvaises langues : "Il est beaucoup plus sage qu'on ne le dit, et moi je ne le suis pas tant".
Le 19 mars, le film de Costa-Gavras "Conseil de Famille" sort sur les écrans. Les critiques sont plutôt positives, mais le public n'adhère pas massivement à cette histoire de cambrioleurs de père en fils.

En juin, Hallyday est de nouveau sous les projecteurs. Sous la direction de Pierre-William Glenn, il tourne "Terminus". Il a pour l'occasion raccourci et blanchi sa chevelure.

Le chanteur enchaîne avec l'enregistrement d'un nouvel album. Les sessions se déroulent d'août à octobre dans les studios Gang à Paris, sous la direction de Jean-Jacques Goldman, alors au sommet de sa gloire en France. Un premier 45T paraît en novembre : "Je t'attends", une chanson rythmée un peu crétine, dans laquelle Hallyday répète plus de 40 fois la phrase-titre.  Cet avant-goût quelque peu décevant ne portera pas ombrage à l'album qui lui succède début décembre. "Gang" confirme la popularité du chanteur et enfonce le clou de "Rock'n'roll Attitude". On ne change pas une recette gagnante. "Gang" contient son lot de titres un peu musclés pour faire rock et de balades souvent réussies, portées par une interpréation vocale intense. L'utilisation des claviers n'est pas toujours heureuse, et la batterie mixée en avant a fait vieillir l'ouvrage plus vite que prévu. Mais Hallyday colle cette fois à son temps et aux chansons, faites sur-mesure. "Gang" dépassera même les scores de ventes du précédent album.

Au terme de ces deux années couronnées de succès publics, il apparaît logique et assez justifié qu'Hallyday soit élu Interprète de l'Année aux Victoires de la Musique, le 19 décembre.