En janvier 1962 est édité le 45T "Retiens la nuit", signé Garvarentz/Aznavour. C'est le premier slow vendeur de Johnny le rocker. L'option "tendresse", portée ici avec beaucoup de candeur, se répètera souvent, avec plus ou moins de bonheur.

En février, Johnny lance une ligne de pantalons "Twist". On avait apprécié son costume lamé bleu sombre à l'Olympia. Le public y adhérera le temps que dure la mode, c'est à dire... quelques mois. La création vestimentaire est assortie d'un disque instrumental de son nouvel orchestre (on ne dit pas encore "groupe"), les Golden Stars. Johnny joue de la guitare sur deux titres, "Rebel Rouser" et " Last Night".

Au même moment, le chanteur s'envole de l'autre côté de l'Atlantique. Pour son premier voyage professionnel aux Etats-Unis, il s'offre les studios de Nashville pour y enregistrer un album entier en anglais, "America's rockin' hits".

De ces sessions sort en mars le 45T "I got a woman", qui sera également publié aux USA le mois suivant.

En avril paraît le 45T hybride "Serre la main d'un fou". Le mot "fou" reviendra souvent dans le lexique des chansons de Johnny. On trouve aussi la chanson "Dans un jardin d'amour" et Johnny lance déjà une nouvelle danse en France, le Madison. L'album en anglais sort dans la foulée, le 20 avril. Il ne séduira que partiellement son public, mais il confirme l'image rockeuse de la jeune star avec une série d'originaux tels que "Maybelene", "Be bop a lula" ou encore "Blueberry Hill".

sings

En juin Johnny fait la Une du premier numéro d'un magazine musical qui emprunte son titre à son premier album chez Philips : "Salut les copains!". Ce mois-là sort aussi un nouveau 45T, "Madison Twist", qui se fait voler la vedette par deux autres titres plus forts : "Pas cette chanson" et "Hey Baby!".

Durant tout l'été, le chanteur sillonne les routes de France pour une grande tournée très mouvementée.

Début octobre, c'est la carte du tendre qu'on nous ressort avec le nouveau 45T "L'idole des jeunes", qui fera date. La chanson "C'est le Mashed Potatoes" en face B refait le coup du twist et du madison. Sur le recto de la pochette, Johnny montre comment pratiquer cette nouvelle danse à la mode aux Etats-Unis. En octobre également, un gala est donné à Bruxelles. A défaut d'Amérique.

Le 25 octobre, Johnny s'installe à nouveau à l'Olympia. Il y restera jusqu'au 12 novembre. Un live en sera extrait, "Olympia 62", révélant l'énergie déployée sur scène.

En décembre est extrait de ce live le 45T "La bagarre", l'un des clous du spectacle puisque Johnny y met en scène une rixe contre des voyous.
Ce même mois voit le chanteur participer au Noël de l'Elysée : Johnny est officiellement reconnu par les hautes institutions. Il s'offre un beau cadeau : une Ferrari Scagliati gris métal.